Bonjour

- Childe Wynd -

Au château de Bamborough vivait jadis un roi marié avec une femme juste et père de deux enfants, un fils nommé Childe Wynd et une fille appelée Margaret.
Childe Wynd partit pour faire fortune, mais lorsqu'il y parvint, sa mère la reine mourut. Le roi pleura son épouse longtemps et fidèlement.
Mais un jour, alors qu'il chassait, il rencontra une femme d'une grande beauté et en devint tellement amoureux qu'il décida de se marier avec elle.
Il envoya dès lors un message au château pour annoncer qu'il allait amener une nouvelle reine au château de Bamborough.

La princesse Margeret n'était pas très heureuse d'entendre que la place de sa mère allait être prise, mais elle ne se plaignit pas et satisfit aux désirs de son père.
Le jour du mariage venu, elle se rendit aux portes du château avec les clés du château afin de les remettre à sa belle-mère.

Peu après, la cérémonie commença, et la nouvelle reine vint à la rencontre de la Princesse Margaret qui s'inclina et lui tendit les clés.
Les joues roses et le regard pointant vers le sol, elle déclara:
"Bienvenue, oh mon cher père, en votre demeure et sous vos charmilles, et bienvenue à vous ma nouvelle mère, tout ici vous appartenant désormais". Et elle tendit à nouveau les clés.
Un des chevalier ayant escorté la reine s'exclama d'admiration :
"Assurément, cette princesse est la plus charmante de toutes celles du Nord du pays".
Sue ces propos, la nouvelle reine devint rouge et répliqua :
"Votre courtoisie a certainement dû m'excepter."
Et ajouta pour elle-même :
"Mais je vais bientôt m'occuper de sa beauté".
La nuit-même, la reine, qui était une sorcière réputée, se faufila dans une tour isolée où elle rassembla des ingrédients utiles à sa magie. Et de trois tours de passe-passe saupoudré de quelques incantations, elle ensorcela la Princesse Margaret.

Voici ce que dit la formule:
"En vers affreux soit transformée,
Et jamais ne sois libérée,
Sauf par Childe Wynd, fils du Roi et chevalier,
Arrivant sur le rocher et faisant trois baisers;
Sauf par la fin des temps et du monde,
Jamais ne sois libérée, bête immonde."

C'est ainsi que Lady Margaret, qui s'était couchée jeune et ravissante, se réveilla dans le corps d'un vers immonde.
Lorsque les servantes vinrent ce matin là pour l'habillage de la princesse, elles trouvèrent enroulé sur le lit un effroyable dragon, qui se redressa et vint en leur direction.
Elle poussèrent alors des hurlements et prirent la fuite, tandis que la princesse rampa et se traina dans le château. Rampa et se traina jusqu'à atteindre la Falaise du Spindlestone surplombant la Mer du Nord, et se posa là, se laissant bronzer le museau pointé vers le ciel.

Les villageois du conté ne tardèrent pas à connaitre l'existence du vers immonde de la Falaise du Spindleston.
Pour se nourrir, le monstre sortait de sa caverne et dévorait tout ce qu'il trouvait aux alentours.
Quelques temps plus tard, des représentant allèrent voir un puissant sorcier et lui demandèrent conseil.
Il consultât alors ses grimoires et leur déclara enfin:
"Le vers immonde est effectivement la Princesse Margaret, que la faim pousse à commettre de tels actes.
Disposez suffisamment éloigné d'elle sept troupeaux de bêtes, et chaque jour au couché du soleil versez jusqu'à la dernière goutte le lait produit dans l'abreuvoir de pierre au pied de la falaise. Ainsi le vers immonde ne troublera plus les villageois.
Mais si vous voulez la voir revenir à son apparence normale, et que celle qui l'a ensorcelée soit punie, allez chercher par delà les mers son frère, Childe Wynd."

Les instructions du sorcier furent alors suivit, le vers immonde se nourrit du lait des sept troupeaux et les villageois ne furent plus ennuyés.
Mais lorsque Childe Wynd fut mis au courant des dernières nouvelles, il prêta serment de sauver sa soeur et de la venger de leur cruelle belle-mère. Ses trente-trois hommes prêtèrent également serment.
Il entreprirent alors la construction d'un bateau, dont la quille fut taillée dans du sorbier.
Quand tout fut prêt pour le voyage, ils se saisirent des rames et poussèrent fort en direction de Bamborough.

Mais à leur approche du lieu de destination, la belle-mère sentie grâce à sa magie que quelque chose se préparait contre elle.
Elle rassembla aussitôt ses fidèles serviteurs et leur déclara :
"Childe Wynd arrive vers les côtes, mais ne dois jamais les atteindre. Provoquez des éclairs, détruisez son navire, mais jamais il ne doit arriver vivant."

Les serviteurs allèrent à la rencontre du vaisseau de Childe Wynd, mais s'aperçurent que leurs pouvoirs ne fonctionnaient pas lorsqu'ils se trouvaient à proximité du bateau. La quille en bois de sorbier en fut la cause.
A leur retour au repère de la sorcière, la reine ne sut que faire. Elle ordonna à ses hommes d'armes d'empêcher Childe Wynd d'accoster, et à l'aide de sa magie elle força le vers immonde à attendre à l'entrée du port.

Lorsque le bateau approcha, le vers se redressa de tout son long et s'enfonça dans l'eau. Il saisit le navire de Childe Wynd, et le projeta loin du rivage.
A trois reprises Childe Wynd pressa ses hommes de ramer avec courage et force, et à trois reprises le vers immonde le rejeta vers la mer.
Childe Wynd ordonna alors que le bateau soit éloigné, ce qui fit croire à la reine qu'il abandonnait ses tentatives.
Mais au lieu de cela, il contourna simplement la falaise et alla accoster à la Crique de Budle, et, l'épée tirée et l'arc tendu, se rua suivit de ses hommes combattre le vers affreux qui l'avait empêché d'accoster.

Au moment où Childe Wynd eut posé pied à terre, le pouvoir de la sorcière sur le vers immonde s'était dissipé. Elle rentra seule à ses appartements,pas un serviteur ni un homme d'armes pour l'aider, sachant que son heure était venue.
Lorsque Childe Wynd se rua sur le vers immonde, celui-ci ne fit aucun geste pour l'arrêter ni lui faire du mal. Mais au moment où il leva son épée pour anéantir son ennemi, la voix de sa propre sœur Margaret sortit de la bouche du monstre:
"Abaisse ton épée, détend ton arc,
Et donne-moi trois baisers;
Bien que je sois un vers venimeux,
Aucun mal je ne te ferais."

Childe Wynd ne bougea pas ses mains, mais il n'avait aucune idée de s'il s'agissait de sorcellerie ou non.

Alors le vers immonde répéta:
"Abaisse ton épée, détend ton arc,
Et donne-moi trois baisers;
Si je ne suis pas libérée avant le couché du soleil,
Jamais je ne pourrais l'être."

Childe Wynd monta alors sur le vers affreux et l'embrassa une fois, mais ne constata aucun changement. Il l'embrassa une seconde fois, toujours aucun changement. Au troisième baiser qu'il donna à cette chose répugnante, dans un sifflement suivi d'un grognement, le vers affreux bascula sa tête en arrière et se métamorphosa pour redevenir ce qu'était Margaret.
Il enveloppa sa cape autour d'elle et ils retournèrent ensuite au château.

Lorsqu'il eut atteint le donjon, Childe se rendit au laboratoire de la Reine et des qu'il la vit, il la toucha avec une brindille de sorbier.
Des cet instant elle rapetissa et rapetissa encore, jusqu'à devenir un crapaud hideux aux yeux globuleux et coassant.
Elle coassa et siffla, puis descendit les marches du château par de petits bonds.
Ils purent ainsi vivre heureux et en paix, et à la mort du roi, Childe Wynd prit sa place.
Depuis ce temps, le crapaud hideux fut repéré quelques fois, errant dans les sous-sols du donjon du château de Bamborough.

Le site existe grâce à la pub ;-)

© Copyright Blackdragoon 2004-2021 - version 4 - HTML 5 CSS 3 - Design par Lilyas et moltes

Sites internet du réseau : DJ Moltes - Find a good site - Bux & Money