Bonjour

- Le dragon à huit têtes -

Un cavalier s'approcha d'une ferme au creux d'une vallée.
Elle semblait abandonnée pourtant les bâtiments étaient en bon état. Soudain le cavalier entendit des sanglots.
Intrigué, il entra dans la ferme l'épée au poing, et y découvrit deux vieillards en pleurs et une très belle jeune fille.

Après les formules de politesse traditionnelles, le vieil homme se confia.
Il présenta se femme et sa fille qui se nommait Kunisada en précisant qu'elle était la dernière de ses huit filles, les autres ayant été dévorées par un dragon à huit têtes.
Et que le lendemain à minuit, le dragon devait revenir chercher Kunisada.

Les deux vieux paysans ignoraient que ce jeune cavalier était Susanoo, le dieu des tempêtes. Ce dieu ne fut pas toujours généreux et sociable, il avait été chassé des Cieux par sa sœur Amaterasu pour y avoir créé trop de désordre.

Pourtant il fut touché par la détresse des paysans et plus encore par la beauté de leur fille.

Il décida donc de combattre le monstre, bien que même pour lui ce n'était pas sans péril.
Il hésitait encore quand un rugissement lointain suivi d'un sourd et angoissant roulement d'orage leur apprit que le dragon se réveillait.
En croisant le regard empli de tristesse de kunisada, sa décision fut prise : il défendrait la jeune fille même s'il devait y laisser la vie.

Alors Susanoo demanda l'hospitalité pour une nuit. Au repas il parla peu mais réfléchit intensément, ne relevant les yeux que pour regarder la jolie Kunisada qui s'était parée de ses plus beaux atours.
A la fin, il demanda à visiter la ferme, en particulier les réserves de nourriture. Le vieil homme fit honneur à cette demande sans poser de questions, même lorsque Susanoo lui demanda de convoquer tous les habitants du village armés de leurs outils.

A l'aube, tous les habitants s'étaient massés autour de la ferme. Lorsque Susanoo apparut sûr de lui et très calme, un silence complet s'établit.
Avant qu'il ne prenne la parole, un terrible rugissement se fit entendre, bientôt une tête terrifiante suivie de sept autres tout aussi horribles apparaîtrait, le monstre s'approchait.

Certains paysans s'enfuirent, la peur avait gagné toute l'assemblée. Mais Susanoo rallia les plus courageux.
Tous entreprirent d'abattre des arbres pour construire une étrange barrière : une gigantesque palissade percée de huit portes.
En une heure, elle barrait toute la vallée n'ouvrant que huit passages sur la maison de Kunisada.

Ce labeur terminé, Susanoo plaça huit tonneaux devant les huit portes.

Le dragon approchant, ses hurlements étaient de plus en plus épouvantables. La frayeur se peignait sur tous les visages, la palissade paraissait être une bien maigre défense contre ce monstre.
De plus, personne ne connaissait le plan de Susanoo.

Les derniers paysans s'enfuirent lorsque la première tête hideuse du dragon apparut au dessus de la palissade.
Susanoo était seul debout dans la cour, une hache à la main et son sabre au côté. De sa hache, il perça les tonneaux qui étaient plein de saké.
Il se réfugia aussitôt après derrière une charrette pour ne pas éveiller les soupçons. Le monstre sentait pourtant le piège, il secoua rudement la barrière de ses griffes mais elle résista.
Enervé, il cracha des flammes bien décidé à la réduire en cendres mais il s'arrêta aussitôt.

Une douce odeur lui effleurait les naseaux. Il flaira de ses seize narines et reconnut l'odeur du saké dont il était très friand.
Il secoua de nouveau la barrière n'osant l'enflammer pour ne pas gâcher le saké. Alors il eut l'idée de passer par les huit portes mais il était méfiant.
Une seule des huit têtes irait en éclaireur pendant que les autres monteraient la garde. Voyant que rien de dangereux ne se passait, les sept têtes, alléchées par l'odeur, se ruèrent à travers les portes ne résistant pas à la tentation.

En deux minutes tout fut avalé. Une première tête se releva et scruta méchamment les alentours.
A ce moment, Susanoo bondit et trancha cette tête d'un coup précis. Fou de douleur, le monstre se releva, hurlant et brisant une partie de la barrière.

Les sept têtes se dressèrent menaçantes au dessus de Susanoo. Mais le dragon sous l'emprise de l'alcool titubait et lacérait le vide.
Susanoo était plus rapide. Une à une les têtes tombèrent. Et bientôt le dragon était mort.

Dans la queue du dragon, Susanoo découvrit l'épée magique qu'il offrira aux premiers empereurs du Japon.

Il épousa Kunisada et finit par s'assagir au fil des années. Il devint aussi le dieu de la fertilité.

Il eut un fils de Kunisada : Okuminushi qui sera le dieu de la médecine et de la magie, mais il qui se montrera fort turbulent dans son rôle de père.

Le site existe grâce à la pub ;-)

© Copyright Blackdragoon 2004-2021 - version 4 - HTML 5 CSS 3 - Design par Lilyas et moltes

Sites internet du réseau : DJ Moltes - Find a good site - Bux & Money